Jeudi, Octobre 25, 2018

Du 16 au 18 octobre 2018 s’est tenue à Malte l’activité EuroMed Justice de formation des formateurs, consacrée à la coopération judiciaire internationale en matière pénale, et organisée en collaboration étroite avec l’Institut international pour la Justice et l’État de droit (IIJ).

L’activité de formation des formateurs de Malte représente une étape importante dans le processus de transition de la phase analytique, représentée notamment par les docs du CrimEx, vers le développement des capacités des Pays partenaires du voisinage sud (PPVS) dans le domaine de la coopération judiciaire en matière pénale.

Les participants, des formateurs dans le domaine de la coopération transfrontalière des PPVS, provenaient des écoles de la magistrature de l’Algérie, la Tunisie, la Jordanie, la Palestine et l’Égypte, ensembles avec les représentants du Réseau euro-arabe de formation judiciaire (REAFJ), le programme Help du Conseil de l’Europe, l’Association Internationale des Procureurs (AIP) et l’Institut international de Syracuse pour la justice pénale et les droits de l'homme.

Lors de ce séminaire – un suivi d’une session de travail précédente du Groupe EuroMed Justice d’experts en matière pénale (7ème session du CrimEx) tenue en juin dernier, lors de laquelle les écoles de la Magistrature des PPVS et des États membres de l’UE ont discuté des besoins de formation dans le domaine de la coopération judiciaire international en matière pénale dans la région euro-méditerranéenne – les documents de formation des formateurs EuroMed Justice ont été présentés : l’Analyses des besoins de formation, ainsi que la méthodologie, le manuel et les programmes de formation des formateurs. Ces documents reflètent le contenu des ‘Documents du CrimEx’ (documents pionniers constituant des outils analytiques, comparatifs et pratiques majeurs pour la coopération interrégionale en matière pénale) et du Manuel EuroMed sur la preuve numérique.

L’objectif de ce séminaire était de former et discuter avec les représentants des écoles de la Magistrature et formateurs des PPVS en se reposant sur les documents de formation des formateurs EuroMed Justice susmentionnés. L’objectif ultime comporte deux volets : 1) les écoles de la magistrature des PPVS introduiront des modules sur la coopération internationale en matière pénale dans leurs programmes ; et 2) les écoles de la Magistrature des États membres de l’UE et le REFJ formeront les juges et procureurs en prenant en compte le contenu analytique et unique des documents du CrimEx et du Manuel EuroMed sur la preuve numérique.

Enfin, l’activité de formation des formateurs a été clôturée par le ministre de la Justice maltais, lequel a exprimé le grand intérêt de son pays dans les efforts menés par le projet EuroMed Justice, notamment dans le domaine de la coopération transfrontalière en matière pénale. « La confiance est au cœur de tout notre travail dans la lutte contre la criminalité internationale dans la Méditerranée et en Europe » a affirmé le ministre.


L’objectif général du projet Euromed Justice (2016-2018), financé par l’Union européenne, est de contribuer au développement d’un espace euro-méditerranéen doté d’un système de justice effectif, efficace et démocratique, et soucieux du respect et de la protection des droits de l’Homme.

Pour de plus amples informations sur le projet, prière de contacter l’équipe chargée de la mise en œuvre du projet : info@euromed-justice.eu  ou la Coordinatrice du projet, Mme Dania Samoul : dania.samoul@euromed-justice.eu. Pour des informations sur le contenu, veuillez contacter l’expert principal en justice, liberté et sécurité, M. Virgil Ivan-Cucu : virgil.ivan-cucu@euromed-justice.eu.

 

MEMBRES DU CONSORTIUM

Nouvelles

ACCÈS MEMBRES