Les participants à la 9ème session du CrimEx ont discuté et se sont accordés sur les questions suivantes. Premièrement, les participants ont validé toutes les activités précédentes et résultats de celles-ci, en particulier les ‘Outils EuroMed Justice’, c’est-à-dire les ‘documents du CrimEx’, le ‘Manuel EuroMed sur la preuve numérique’ et les ‘documents de formation de formateurs dans le domaine de l’entraide judiciaire en matière pénale’. Des mises à jour devront être réalisées. Deuxièmement, les participants ont discuté des recommandations et des propositions concernant la continuité du processus EuroMed Justice aux niveaux national, régional et interrégional dans le futur ; ils ont également discuté de la mise à jour et de l’amélioration des documents du CrimEx et du Manuel EuroMed sur la preuve numérique avec les réformes législatives récemment adoptées au niveau national ; ainsi que de l’amélioration et de l’évaluation de l’activité du CrimEx. Enfin, les participants ont abordé la modernisation de la Convention du Conseil de l’Europe sur la cybercriminalité et l’extension de sa portée au niveau international, avec le soutien du représentant de CyberSud/Conseil de l’Europe.

A l’instar des autres sessions du CrimEx, en plus des participants des PPVS, Eurojust, le Réseau judiciaire européen en matière pénale, l’ONUDC, l’ONU-DECT et l’IAP ont assisté à la session et ont contribué aux discussions des membres du CrimEx.